L’autosuggestion est un instrument que nous possédons en naissant et cet instrument, ou mieux cette force, est douée d’une puissance incalculable, qui, suivant les circonstances, produit les meilleurs ou les plus mauvais effets. Lorsqu’on sait la mettre en pratique d’une façon consciente, elle produit des effets miraculeux!

Il est nécessaire d’abord de définir soigneusement les deux mots suivants : suggestion et autosuggestion.

Une suggestion peut-être définit comme « l’action d’imposer une idée au cerveau de la personne ». Mais cette action existe-elle réellement ? À proprement parler, non. La suggestion n’existe pas en effet par elle-même ; elle n’existe et ne peut exister qu’à la condition sine qua non de se transformer chez la personne en autosuggestion. Et ce mot se définit comme «  l’implantation d’une idée en soi-même par soi-même ». Vous pouvez suggérer quelque chose à quelqu’un, mais si l’inconscient de cette personne n’a pas accepté cette suggestion, afin de la transformer en autosuggestion, elle ne produit aucun effet.

Comment peut-on employer l’autosuggestion?

Nous faisons tous de l’autosuggestion mais de façon très inconsciente. Par exemple le matin ça peut vous arriver de vous dire à vous-même «j’ai tellement mal dormi, cette journée va être difficile» ou encore «mais je ne suis pas capable!» et la fameuse phrase «mais je n’ai pas confiance en moi», «je suis moche», «je suis grosse (ou gros)», etc.

Toutes ses pensées ou ses autosuggestions, s’installe de plus en plus et, par habitude, finissent par générer des comportements nuisibles. Mais vous avez la possibilité et le pouvoir de gerer ces pensées afin d’adopter de nouvelles pensées positives qui elles vont générer en vous le comportement que vous voulez adopter. Cela est possible grâce à l’autosuggestion consciente. Le procédé consiste en se répétant plusieurs fois, sans penser à autre chose : «ceci vient ou ceci se passe; ceci sera ou ne sera pas, etc.» et si l’inconscient accepte cette suggestion, s’il s’autosuggère, on voit les choses se réaliser de point en point. 

Si vous vous persuadez vous-même que vous pouvez faire une chose quelconque, pourvu qu’elle soit possible, vous la ferez, si difficile qu’elle puisse être.

Si, au contraire, vous vous imaginez ne pas pouvoir faire la chose, il vous serait très difficile de la faire. Il suffit de penser qu’une douleur s’en va pour sentir en effet cette douleur disparaître peu à peu et, inversement, il suffit de penser que l’on souffre pour que l’on sente immédiatement venir la souffrance.

Comment faut-il pratiquer l’autosuggestion consciente?

Tous les matins au réveil et tous les soirs au coucher, fermer les yeux et, sans chercher à fixer votre attention sur ce que vous dites, prononcez et répétez à voix haute ces paroles : «Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.» Faites cette autosuggestion d’une façon aussi simple, aussi enfantine que possible et sans le moindre effort. De cette façon, on arrive à faire rentrer cette suggestion mécaniquement dans l’inconscient par l’oreille et, quand elle se trouve à l’intérieur, elle agit! C’est une méthode non seulement préventive mais aussi curative.